Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Vous êtes chef d'établissement / En collège / Elèves allophones

Elèves allophones

Vous êtes principal d'un collège. Des parents, des adultes référents ou un responsable de Foyer d'Accueil demandent l'inscription dans votre établissement d'un élève allophone nouvellement arrivé en France. 

 

Attention: 

Une nouvelle circulaire académique réglemente l'accueil, l'évaluation et la scolarisation des EANA à Lille, Roubaix, ainsi que certaines communes limitrophes. Merci de vous y référer si votre établissement est concerné.

Les conseils ci-dessous sont valables dans tous les autres secteurs géographiques de l'académie. 

 

Circulaire académique du 19 mai 2015 (Plateforme Lille-Roubaix)

 
CADRE REGLEMENTAIRE :
 
  • La loi vous oblige à le scolariser, dès lors qu'il réside dans votre secteur scolaire, même si votre établissement n'est pas doté d'une unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A).
  • Vous n'avez pas à contrôler la régularité de la présence en France des enfants ou des adolescents mineurs.
 
MODALITES D’ACCUEIL ET D’INSCRIPTION :
 
  • Vous recueillez des adultes qui l'inscrivent les documents qu'ils peuvent vous présenter : certificat de radiation, livret scolaire ou carnet de notes, certificat de vaccination ou de santé…
  • Vous informez ces personnes des conditions de scolarisation dans votre établissement (horaires, emploi du temps, transport gratuit, accès au restaurant scolaire, achat du matériel et des fournitures, intervention du fonds social collégien, autres aides possibles…).
  • Vous interpellez le Service de Santé Scolaire afin que son état général puisse être vérifié, et que sa situation au regard des normes sanitaires soit mise à jour.
 
MODALITES DE SCOLARISATION :
 
  • Vous informez l'ensemble de la communauté éducative de l'arrivée de cet élève dont la situation de fragilité nécessite l'attention de tous.
  • Vous incitez les collègues qui vont le scolariser  à favoriser sa bonne intégration dans la classe.
  • Vous procédez à la scolarisation provisoire de l’élève dans une classe ordinaire de sa classe d’âge (un écart d’une ou deux années est néanmoins possible en fonction de la scolarisation antérieure).
  • Vous prévenez le CASNAV de l'arrivée de l'élève.
 
MODALITES DE PRISE EN CHARGE DES ELEVES :
 
Si votre établissement se situe dans un secteur ne bénéficiant pas de dispositif UPE2A :
 
  • Un  conseiller du CASNAV vous propose un rendez-vous afin de procéder à une évaluation linguistique et scolaire.
  • Il procède à l'évaluation individuelle qui dure environ 1 heure. Lors d’une réunion de synthèse avec l’équipe pédagogique (principal, principal adjoint, enseignants, CPE, COP, assistant pédagogique, …), il explique les principes et présente les résultats de l’évaluation qu’il confronte aux observations et appréciations des personnes présentes.
  • Un dispositif d’inclusion est mis en place, précisant d’une part la classe d’inscription définitive, d’autre part le volume horaire de prise en charge pour l’organisation d’un soutien individualisé en français langue seconde (FLS) avec un enseignant volontaire. Sur proposition du CASNAV, des heures supplémentaires (HSE) peuvent être attribuées à l'établissement.
  • Le conseiller CASNAV donne ensuite des conseils organisationnels et pédagogiques et dégage avec l’équipe pédagogique des axes de travail. Les modalités d'un emploi du temps individualisé sont étudiées. Cet emploi du temps prend en compte des moments où l'élève suit les cours de sa classe d’inscription, et des moments où il peut suivre des cours dans d’autres classes conformément à son niveau dans les différentes disciplines (maths, LV1).
  • Les élèves ayant suivi une scolarité normale peuvent choisir leur langue d’origine comme LV1 ou LV2,  si possible dans l’établissement, sinon par le biais du CNED.
 
Si votre établissement se situe dans un secteur bénéficiant d'un dispositif UPE2A :
 
  • L’enseignant du dispositif UPE2A du secteur ou un conseiller CASNAV procède à l'évaluation individuelle qui dure environ 1 heure. Lors d’une réunion de synthèse avec l’équipe pédagogique (principal, principal adjoint, enseignants, CPE, COP, assistant pédagogique, …), il explique les principes et présente les résultats de l’évaluation, qu’il confronte aux observations et appréciations des personnes présentes.
  • Un dispositif d’inclusion est mis en place, précisant d’une part la classe d’inscription, d’autre part le volume horaire de prise en charge en dispositif UPE2A pour un enseignement du français langue seconde (FLS).
  • L’enseignant du dispositif UPE2A ou le conseiller CASNAV donne ensuite des conseils organisationnels et pédagogiques et dégage avec l’équipe pédagogique des axes de travail. Les modalités d'un emploi du temps individualisé sont étudiées. Cet emploi du temps prend en compte des moments où l'élève suit les cours de sa classe d’inscription, et des moments où il peut suivre des cours dans d’autres classes conformément à son niveau dans les différentes disciplines (maths, LV1).

 

Si votre établissement est support d'un dispositif UPE2A:

  • La procédure est la même que dans la rubrique précédente. C'est l'enseignant du dispositif UPE2A qui procède à l'évaluation et qui définit le projet d'inclusion de l'élève. Le professeur principal de la classe dans laquelle est inscrit l'élève pourra être un interlocuteur privilégié entre l'enseignant UPE2A et le reste de l'équipe pédagogique.