Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Vous êtes chef d'établissement / En collège / Elèves du voyage

Elèves du voyage

Conseils pour les principaux de collège qui accueillent dans leur établissement des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs

Ce qu’il faut savoir

Les enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs séjournant sur une commune doivent être scolarisés dans l’établissement de secteur du lieu de stationnement de la famille. De nouvelles orientations nationales fixent les modalités d’accueil et de scolarisation de ces élèves dans le BOEN du 2 octobre 2012. Le droit commun s’applique en tous points aux enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs.

La scolarisation de ces élèves est, par définition, entrecoupée de périodes plus ou moins longues durant lesquelles, pour des raisons liées à la profession et au mode de vie de leur famille, ils sont amenés à se déplacer. Cela veut dire aussi que ces élèves peuvent fréquenter plusieurs écoles, ou établissements, et parfois faire des aller retour, pendant une même année scolaire.

Par ailleurs, l’adhésion des parents à l’idée de scolarisation peut parfois être très fragile pour des raisons en partie liées à l’histoire et au mode de vie des Gens du Voyage. Il peut aussi exister un décalage important entre leur culture, qui privilégie l’oralité, et la culture scolaire, étroitement associée au monde de l’écrit. Cependant, pour de nombreuses familles itinérantes et de voyageurs, l’école représente un enjeu important car c’est le lieu où l’on vient apprendre à lire, écrire et compter, apprentissages indispensables pour entrer dans l’univers administratif et citoyen, totalement lié à l’écriture.

C’est ainsi que l’on constate une augmentation de la scolarisation des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs à l’école élémentaire mais qui, très souvent, n’est pas encore suivie d’une inscription dans le second degré : en effet, pour les familles, le collège peut représenter une menace pour l’enfant, un endroit « à risque » en plus d’une contrainte (il offre moins de souplesse que l’école pour des itinérants qui préfèrent se tourner, pour certains, vers le CNED).

Il faut enfin savoir qu’à partir de 12 ans, l’adolescent du voyage se situe parmi les adultes et rentre normalement en apprentissage avec son père ou sa mère ; il n’aura souvent d’autre projet professionnel que celui de ses parents, son avenir appartenant au groupe dont il fait partie et non à la société sédentaire. Se pose alors la question du sens à donner à l’école.

Accueil personnalisé

L’accueil personnalisé aura pour objectif de favoriser d’emblée un climat de confiance mais aussi de rassurer les enfants et la famille ; en général, l’enfant, au sein de la famille, est protégé par la mère, les grandes soeurs, la famille élargie, et les parents ont du mal à le confier à des personnes étrangères.

  • Accueillir personnellement les enfants et la famille.
  • Proposer la visite des locaux et expliciter leur fonction quand il s’agit d’une nouvelle famille.
  • Expliquer le fonctionnement de l’établissement (horaires, règlement intérieur…) et informer sur l’existence des différents services (cantine, activités extérieures, études, ramassage scolaire…).
  • Présenter les personnes adultes et leur rôle dans l’établissement.
  • Consulter le carnet de santé
 
Inscription dans les classes et suivi scolaire
 
  • Répartir les élèves dans les classes, en donnant la priorité au critère d’âge. Penser que, dans certains cas, isoler les membres du groupe d’enfants peut être très mal vécu ; rassurer, par conséquent, sur la présence des autres enfants en leur indiquant les classes correspondantes et les lieux de regroupement.
  • S’informer de l’histoire scolaire de l’enfant et demander les éventuels carnets de suivi ou livrets d’évaluation que la famille possède.
  • S’informer, si possible, de la durée de séjour de la famille sur le secteur et insister sur la nécessité d’avertir l’établissement à l’approche du départ.
  • Contrôler les absences non justifiées et contacter la famille en cas de problème : concernant l’assiduité, les enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs sont soumis au droit commun, comme tous les autres enfants.
  • Désigner une personne de référence qui fera le lien entre la famille et l’établissement et sera chargée du suivi de la scolarité de ces élèves. Si des difficultés scolaires importantes sont constatées, vous pouvez faire appel à un conseiller du CASNAV pour procéder à une évaluation des niveaux scolaires et pour vous apporter des conseils afin de mettre en place un dispositif de suivi scolaire adapté aux besoins constatés (décloisonnement, intervention des assistants d’éducation, soutien, tutorat …).