Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Vous êtes enseignant / En collège / Elèves allophones

Elèves allophones

Vous êtes enseignant dans un collège. Un élève allophone nouvellement arrivé vient de s’inscrire, et il ne maîtrise pas ou très peu la langue françaiseComment l'aider dans sa scolarisation et faciliter son intégration ?

 

1. DES PRINCIPES INTANGIBLES :

  • Mettre en place un dispositif évolutif amendable tout au long de l'année.
  • Prévoir une action individualisée : il n'y a pas de réponse type, les exigences sont adaptées à chaque élève.
  • Partager la responsabilité de la prise en charge avec une équipe volontaire : il ne peut s'agir en aucun cas de l'activité d'une seule personne.

 

2. UNE PERIODE D’ADAPTATION :

  • Préparer la classe à accueillir cet élève, et mettre en place un tutorat avec des élèves volontaires qui l'aideront au cours des différents moments de la journée.
  • Choisir un adulte référent qui sera l'intermédiaire entre l’élève et les autres adultes.
  • Instaurer une période d'observation d’au moins deux semaines avant d’organiser le dispositif d’inclusion, durant laquelle pourront être effectués des tests d’évaluation. Pendant ce temps l’élève assiste également aux cours et il est associé selon ses capacités aux activités proposées à l’ensemble de la classe.

 

3. MISE EN PLACE DU DISPOSITIF D’INCLUSION :

Si vous êtes enseignant dans un collège dont le secteur bénéficie d'un dispositif UPE2A :

A l’issue de la période d’observation, l’enseignant du dispositif UPE2A procède à une évaluation individuelle suivie d’une réunion de synthèse avec l’équipe pédagogique (chef d’établissement, adjoint, enseignants concernés, COP, CPE, documentaliste, assistants pédagogiques, …) :

  • Un dispositif d’inclusion est mis en place, précisant d’une part la classe d’inclusion définitive, d’autre part le volume horaire de prise en charge en dispositif UPE2A pour l’organisation d’un soutien individualisé en français langue seconde (FLS).
  • Les modalités d'un emploi du temps personnalisé sont étudiées, prévoyant des moments où l'élève suit les cours de sa classe d’inscription (EPS, arts plastiques, éducation musicale, maths, langue vivante, …), des moments où il peut suivre des cours dans d’autres classes conformément à son niveau dans les différentes disciplines (maths, langue vivante, …), et des temps de soutien personnalisé ou d’accompagnement scolaire.
  • L’enseignant du dispositif UPE2A donne ensuite des conseils organisationnels et pédagogiques, puis dégage avec les enseignants concernés des axes de travail prioritaires.

 

Si vous êtes enseignant dans un collège dont le secteur ne bénéficie pas de dispositif UPE2A :

A l’issue de la période d’observation, un conseiller du CASNAV procède à une évaluation individuelle suivie d’une réunion de synthèse avec l’équipe pédagogique (chef d’établissement, adjoint, enseignants concernés, COP, CPE, documentaliste, assistants pédagogiques, …) :

  • Un dispositif d’inclusion est mis en place, précisant d’une part la classe d’inclusion définitive, d’autre part le volume horaire de prise en charge pour l’organisation d’un soutien individualisé en français langue seconde (FLS) avec un enseignant volontaire. Sur proposition du CASNAV, une enveloppe d’heures supplémentaires peut être attribuée à l'établissement
  • Les modalités d'un emploi du temps personnalisé sont étudiées, prévoyant des moments où l'élève suit les cours de sa classe d’inscription (EPS, arts plastiques, éducation musicale, maths, langue vivante, …), des moments où il peut suivre des cours dans d’autres classes conformément à son niveau dans les différentes disciplines (maths, langue vivante, …), et des temps d’aide personnalisée ou d’accompagnement scolaire.
  • Le formateur CASNAV donne ensuite des conseils organisationnels et pédagogiques, puis dégage avec les enseignants concernés des axes de travail prioritaires.

Un certain nombre de ressources pédagogiques sont également disponibles sur ce site.